Educate | Nos actions
16424
page,page-id-16424,page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-9.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

NOS ACTIONS

Vous pouvez agir en tant que particulier ou dans le cadre de votre Entreprise,
mais vous pouvez aussi venir sur le terrain être Educ’Acteur aux cotés d’Educate

MONGOLIE

Un projet unique,

original, concret et qui répond avec précision et efficacité à un grave problème :
Le manque d’école maternelle dans la steppe Mongole.
Une réponse adéquate aux exigences d’un mode de vie nomade millénaire.
Une solution testée et validée par tous les acteurs locaux et soutenue par l’Unicef.

Nos écoles construites fonctionnent à merveille,
Ulaan Am : 26 élèves / Shankh 33 élèves
et bientôt un internat…

Début de la construction de 3 autres écoles
dans la steppe de Mongolie, dans…

Pourquoi la Mongolie

Parce que la Mongolie est loin de nous et que les aides y sont rares.
Parce que ce pays démocratique qui a vécu sous les dominations chinoises puis russe mérite tellement qu’on l’aide.
Parce que votre aide participe directement à la transmission de cette culture nomade si précieuse, si belle et du savoir ancestrale autour de la laine, du feutre et surtout du cachemire.

Les Nomades et l’Education

Le nomadisme est indissociable de la culture mongole. Il représente encore plus de 30% des familles.
La Mongolie c’est moins de 3 millions d’habitants, dont 1/3 dans la capitale, pour un pays grand comme 3 fois la France. Ce qui en fait l’un des pays les moins peuplés au monde, mais avec plus de 40 millions de cheptels dont 18 millions de chèvres et 2,6 millions de chevaux.
Les familles d’éleveurs se déplacent entre 3 et 4 fois par an au gré des saisons, de la météo et de l’état des pâturages.

Le système éducatif, dans la steppe, se devait donc de s’adapter à cette mobilité

Pourquoi des écoles maternelles sous yourte ?

etudie-solution00

Identification des besoins

Dans la steppe Mongole il manque beaucoup d’écoles maternelles, et lorsqu’elles existent elles sont trop souvent insalubres et inadaptées.
Les enseignants nous ont confirmés les difficultés d’apprentissage et les problèmes de santé des enfants liés à l’humidité et à l’état des classes.
La non scolarisation en maternelle entraine de graves difficultés d’apprentissage en primaire, pouvant aller jusqu’à l’abandon.
Les acquis de la maternelle sont importants : Tenir un crayon, dessiner des formes, s’habituer à rester assis et vivre en groupe avec d’autres enfants.

Plan

Educate étudie la solution

Pour pallier à l’absence d’écoles dans la steppe, l’Etat, avec l’Unicef a mis en place des écoles maternelles sous yourtes mobiles, les enfants y font des stages intensifs de 21 jours en été.
Le succès est grand et la demande importante de la part des parents.
Les écoles maternelles sous yourtes sont LA solution préconisée par les enseignants, les parents, plébiscitée par les enfants, et validée par l’Unicef.
Les enfants s’y sentent chez eux puisque dans la continuité de leur environnement quotidien.

C’est aussi la solution la moins onéreuse à construire et la plus facile à entretenir.

Educate a construit
ses premières écoles

L’école a été construite en août 2016, en 4 jours, et porte le joli nom de Mogjookhon qui peut se traduire par « les petits bouts ».
4 jours de travaux au bout desquels, pour le groupe des 25 bénévoles d’Educate, la récompense était était au rendez-vous avec tous ces petits bouts de 2à 4 ans qui ont découvert leur école et leurs 2 classes.

L’inauguration a été festive, pleines d’émotions, de moments solennels et de respect. Courses de chevaux et de yacks, danses traditionnelles, chants, et bien sûr la bénédiction du moine bouddhiste du village de Bat Ulzil, garant du bonheur et des bonnes ondes sur l’école.

Les enfants des nomades du hameau de Ulaan Am ont pu prendre leur premier repas sous les yourtes de l’école mais aussi découvrir tous les jouets et le matériel pédagogique, acheté grâce à l’UNICEF, chez les fournisseurs des Nations Unies.

Des nouvelles fraîches

L’hiver est particulièrement rude cette année, -35°c, heureusement l’école est saine, les enfants y sont en bonne santé, les poëles chauffent bien les deux classes sous yourtes et

Les dernières informations reçues de Ulaan Am sont trés bonnes. 28 enfants sont désormais scolarisés et ce sont 10 familles qui sont venues s’installées près du hameau pour limiter les trajets cet hiver.

Et après ?
Educate reste en Mongolie

Il n’est pas dans l’ADN d’EDUCATE de faire des opérations ponctuelles, mais au contraire de s’inscrire dans la durée, d’instaurer des rapports de confiances avec ses partenaires locaux.

Un bureau Educate Mongolie a donc été crée à Oulan Bator, en partenariat avec Out Of NowHere.

Nous suivrons régulièrement l’école d’Ulan Am.
Notre projet sur la Mongolie est de construire au minimum deux écoles maternelles chaque année.

La Yourte

La yourte (Ger) est l’habitat traditionnel mongol.

Comme tous les peuples nomades, les mongols ont constitué un habitat traditionnel qui répond à la fois aux rudes conditions climatiques de la steppe, mais aussi à l’essence même du nomadisme, qui consiste à se déplacer facilement au gré des saisons et de l’état des pâturages .L’habitat doit lui aussi être nomade !
La yourte est un espace fortement ritualisé et on y retrouve toute l’âme mongole avec plein de rites et de cultures traditionnelles.
Le lieu est régi par des règles ancestrales, on y entre toujours du pied droit. La porte est au sud, l’homme est à l’ouest, à gauche en rentrant, la femme à l’est. Le poêle,est toujours au centre avec sa cheminée qui passe à travers le sommet de la yourte, en servant de puits de lumière et d’aération.
La taille dépend du nombre de murs (Khana), généralement cinq, soit un diamètre de 6m.
Le tour de la yourte est une structure de bois composée de 80 perches qui forment la charpente, soutenue par deux piliers.
Isolée par 2 ou 3 couches de feutre puis d’une toile imperméable, la yourte est confortable, étanche et parfaitement isolée.
L’intérieur est décoré de tissus sur les murs et de tapis au sol.

Le lieu est régi par des règles ancestrales, on y entre toujours du pied droit. La porte est au sud, et l’homme est à l’ouest, à gauche en rentrant, et la femme à l’est. Le poêle, est toujours au centre avec sa cheminée qui passe à travers le sommet de la yourte, en servant de puits de lumière et d’aération.

NOS AUTRES PROJETS

Mongolie2017

Mongolie 2018

Il n’est pas dans l’ADN d’EDUCATE de faire des opérations ponctuelles, mais au contraire de s’inscrire dans la durée, d’instaurer des rapports de confiances avec ses partenaires locaux.

Un bureau Educate Mongolie a donc été crée à Oulan Bator, en partenariat avec Out Of NowHere.

Nous suivrons régulièrement l’école d’Ulan Am.
Notre projet sur la Mongolie est de construire au minimum deux écoles maternelles chaque année.

Nous suivrons régulièrement l’école d’Ulan Am, elle sera à jamais la première et nous servira évidemment d’acquis et d’expérience.
Nous souhaitons y construire aussi des sanitaires chauffés et en dur.

l’Unicef, par le biais de sa représentante en Mongolie nous apporte à la fois son soutien, ses conseils et sa reconnaissance.

Budget :
23 500€ par école.
13 000 € pour les sanitaires

porq-edu_filles001

Burkina Faso 2018

L’Afrique toujours et encore,
comment les abandonner après 25 ans ?

Amélie Marguerite a créé une structure dédiée exclusivement à l’Education des mères.
Elle se bagarre avec peu de moyens, et sillonne les pistes du sahel à bord de sa vieille moto. Elle organise des réunions dans les villages pour expliquer, l’importance de l’éducation pour les filles et dénonce avec courage les ravages de l’excision et du mariage forcé.
Elle réalise des exposés précis sur la santé, l’hygiène, la contraception.
Aidons la, elle le mérite vraiment et son impact est tellement important.

Au Burkina Faso, si toutes les femmes achevaient des études primaires,
le taux de mortalité des moins de 5 ans baisserait de 46%,
si elles achevaient des études secondaires, il baisserait de 76%.

Budget du projet Burkina Faso : 6 500€

Projet-amsud02

Argentine / Bolivie

La pauvreté existe un peu partout en Argentine, mais surtout dans les  provinces de l’extrême nord.

Dans ces provinces vivent les dernières communautés indigènes d’Argentine, celles qui n’ont pas le 1/10ème des aides attribuées aux autres écoles…. Ce sont les coyas, les wichis (ex matacos), les guaranies…

 

Educate travaille en particulier autour d’une petite ville (La Union) à l’extrême Est de la province de Salta ou se trouve une communauté wichi. Les besoins sont énormes, et pas seulement sanitaires. Les enfants ont besoin de tout pour l’école : cahiers, crayons, vêtements chauds, couvertures, blouses…

Le bureau Educate Buenos Aires travaille sur place et reviendra vite avec la photographie précise de la situation, la liste des besoins et des solutions évalués avec la population et tous les acteurs locaux.

La suite très vite.

Projet-nepal01

Népal

Aujourd’hui, au Népal, 200 000 familles touchées par les tremblements de terre meurtriers de mars 2015, vivent encore dans des abris temporaires, à une altitude supérieure à 1500 mètres où les conditions météo seront les plus difficiles en hiver.
Il y a urgence ! de nombreux morts de froid sont déjà recensés.
Educate va s’associer à l’action d’une ONG bien implantée localement, reconnue et fiable dans ses actions qui sont pragmatiques et simples.

Nous revenons très vite avec notre projet Népal 2018.

FAIRE UN DON